Fabien Soulier traduit l'anglais et l'espagnol vers le français

Ma première formation avec la SFT !

Si vous me suivez sur ma page LinkedIn, vous avez dû me voir parler d’une formation que j’ai suivie récemment grâce à la SFT (Société française des traducteurs). Cette formation s’intitule « Réussir son installation et se constituer une clientèle ». Beaucoup de traducteurs, débutants ou confirmés, ont parlé de cette formation en bien et que si on pouvait la faire, ce ne serait que positif. Étant installé à mon compte depuis peu, le timing était parfait pour moi.

La formation a eu lieu le 1er février dernier à l’Université Grenoble-Alpes. Elle a été dispensée par Nathalie Renevier et Chris Durban (un grand merci à elles, au passage). Comme j’avais fait ma première année de master à Grenoble, j’ai été ravi de retrouver certaines de mes amies et collègues traductrices. En effet, comme on a démarré notre activité plus ou moins en même temps, on était ravis d’avoir enfin les réponses essentielles aux questions qu’on se pose, en tant que jeunes premiers dans le métier.

La formation s’est déroulée en deux temps. Le matin était consacré aux différences entre les statuts (microentreprise et profession libérale) et à l’aspect administratif (les cotisations auprès de l’URSSAF, la TVA, les mentions à faire figurer sur les devis et les factures, les financements de formation…). L’après-midi, elle, était dédiée à la recherche de clients et aux astuces à adopter pour cibler plus facilement ces derniers (par exemple, comment se constituer un portfolio efficace grâce aux projets qui nous sont confiés). Un bon programme, en somme.

De mon côté, ce qui m’intéressait avant tout, c’était le côté administratif de la microentreprise qui, je vous l’avoue, est un véritable casse-tête pour moi. Pour prendre un exemple, je me demandais si on devait faire apparaître notre numéro de TVA sur nos devis et factures, même si on ne l’applique pas. C’est une question que je me suis beaucoup posée, jusqu’à ce que Nathalie Renevier y réponde. En revanche, comme j’avais déjà travaillé sur ma stratégie de communication en amont, je pensais que la seconde session ne me serait pas très utile. Au final, les conseils de Chris Durban se sont révélés aussi indispensables que ceux de sa collègue.

J’ai trouvé l’organisation de la formation bien équilibrée, puisque chaque session durait 3 h 30 et qu’on avait droit à une bonne pause déjeuner d’une heure (où chacun a amené un plat à partager avec les autres). Durant cette pause, j’ai pu échanger avec des étudiants de deuxième année du master de Grenoble. J’ai même eu la surprise et la joie de retrouver ma professeure d’espagnol de première année de master. C’était même étrange pour moi de le revoir en tant que professionnel, alors qu’elle m’avait eu en tant qu’étudiant à l’époque.

Enfin, la formation était très dynamique, dans le sens où les intervenantes nous ont vivement encouragés à leur poser des questions tout au long de la journée. Bon, on a été très peu à le faire (sûrement à cause de la peur de poser une question idiote ou du fait être intimidés, ou bien les deux). Je remercie donc les personnes présentes ce jour-là de les avoir posées pour la majorité d’entre nous.

Pour conclure, est-ce que je recommanderais cette formation ? Oui, à 100 %. Certes, le coût peut paraître élevé, si on n’est pas étudiant et/ou membre de la SFT. Mais il vaut largement le coup pour la formation prodiguée en question, surtout quand on démarre son activité. Ou même quand on est déjà installé à son compte depuis quelques mois/année.

Et vous, avez-vous suivi cette formation ? Si oui ou non, pourquoi ? Si oui, vous a-t-elle permis d’avancer dans la construction de votre projet professionnel ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires, afin qu’on échange ensemble. 😉

Author

Fabien Soulier

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.